J5 phase 2 Pré-Nationale contre Hennebont

A tous les lecteurs qui viennent du monde entier. Nouvelle aventure de la team Avenir qui joue une équipe qu’elle connait bien puisque cette rencontre devient un rituel à chaque phase, contre le club d’Hennebont.

Comme d’habitude, les hostilités commencèrent bien avant le jour J, tout d’abord avec un détail logistique puisque notre hennebontais à nous, pourtant ambassadeur, s’est vu accorder puis refuser une place dans le bluebluecar d’Hennebont. Il a quand même réussi à venir en temps et en heure à Rennes pour l’avant-match.

Pendant ce temps, notre nouveau surgelé avait choisi une autre préparation de match la veille d’un match qui comptait pour la montée, sans commentaire.

Les deux derniers, plus sérieux peut on dire, s’étaient mis d’accord pour souder la cohésion d’équipe autour de chips, saucisson, Ice-Tea et pâtes carbos, rejoints par le troisième de la bande (pas à Basile). Soyons honnêtes, les pâtes ont été capricieuses et ont eu du mal à cuire, ce qui expliquait notre léger retard à tous les trois.

Je m’échauffais avec ma brosse préférée et les deux jeunes ensembles. A une demi-heure du début Uber eat apporta le MacDo avec sa raquette et s’échauffa avec le coach qui renforçait l’équipe 2.

La rencontre commençait moyennement avec un 0/3 d’entrée de jeu. Puis finalement 4/4 avant les doubles. Evidemment, le double fort a réussi à faire le job laissant les deux équipes à égalité à 5 avant la dernière rotation. Les esprits étaient déjà bien bien chauds, pas par la clim de la salle mais par un service remis que l’arbitre n’aurait pas dû remettre, pas grave la formation c’est aussi ça. Cela a tendu un peu tout le monde, surtout un hennebontais qui apparemment avait besoin de temps pour récupérer entre les points, le prix d’un petit jaune quand même qui n’était pas marseillais. Bobo signa la perf du jour contre son ancien club et nous a fait une célébration digne de Paulo Paul Pogba ! Quant au chti, il apporte le huitième point après avoir laissé une balle perforante dans le premier set ce qui donne la victoire aux bleus de l’Avenir !!

La captain pouvait finir cette journée en beauté mais, pas dans son assiette, n’a pas fait long feu face au petit frère.

Ambiance tendue qui a incité nos adversaires du jour à partir par la porte de derrière sans boire un coup ni dire au revoir.

Nous avions donc plus de casse-croûte à proposer aux brestois qui avaient battus notre Régionale 2 par le plus petit des scores. Ils ne sont quand même pas repartis sans dessert !

Le maxi ping ambiancé était très agréable et a détendu tout le monde, entraînant même un sacré déhanché du rédacteur de l’article. Malheureusement pour lui et peut être par manque de concentration, cela lui coûtera un MacDo…

L’après-match se poursuivi ensuite rue d’hier avec un one man show de Chupo-Chupo. Petite entracte avec les restes du casse-croûte puis tournoi de doubles à Fifa qui n’a pas mis en valeur notre expert habituel qui a décidé de ne faire que des simples désormais. Les commentaires germano-russes détendaient pourtant l’atmosphère. Minuit passé, il fallait bien rentrer, certains avec des baguettes et d’autres du butter pas fly.

Notre équipe se classe donc première à égalité avec nos précédents adversaires et toujours en course pour la montée !

En ce qui me concerne et pour la première fois de ma carrière je signe un deuxième article consécutif, il faut se reprendre ! Je vous dis à dans trois semaines, après avoir ramené la coupe à la maison !

J4 phase 2 Pré-Nationale à Plérin

Chers lecteurs.

Notre légendaire équipe de PN de l’Avenir de Rennes se déplaçait ce samedi 23 mars chez le leader de la poule, Plérin. Et oui ce SAMEDI car le match a été décalé en même temps que la N3 du club costarmoricain.

La journée commençait par un appel aux secours du number one dès le lever du soleil car il avait des allergies. Heureusement que j’avais ce qu’il fallait pour le soigner car au vu de ses performances futures, je n’ose même pas imaginer ce que ça aurait donné.  Le rendez-vous était à 11h00 précises au club, et assez rare pour le noter, pas de retard de sa part et même de l’avance. Nous voilà tous les deux partis récupéré le Chti chez lui, il nous appelle pour savoir à quelle heure. 11h12 en bas de chez lui au programme. Evidemment personne en vue à l’heure prévue, mais des grands signes de la main pour nous faire coucou de la fenêtre de chez lui, comme s’il n’était pas en retard. Une fois récupéré, direction la mer. Il en manque 1 me direz-vous, mais notre Bobo national avait oublié la date du match et avait prévu un week-end en charmante compagnie dans son pays morbihannais. Il devait nous rejoindre à 13h40 à la salle (vous verrez plus tard si c’était respecté).

Arrivés à Plérin, je me souvenais de l’endroit de quelques années plus tôt et reconnaissait un chemin pour aller au restaurant avec vue sur mer, il avait changé de place ce con !

A la recherche de ce restaurant nous sommes allé en direction de plage Martin (je vous l’avais dit que ça porterait malheur) pour déjeuner en crêperie. Une fois en bord de mer, nous avons fait plusieurs fois le trajet pour trouver quelque chose de sympa pour manger.

La crêperie était vraiment chouette mais si la serveuse avait du mal à retenir nos commandes, même si nous lui donnions des moyens mémo-techniques. Nous prenions à chaque fois la même chose avec un élément différent. Bref pas facile pour tout le monde. Nous profitons du café en terrasse pour choisir qui s’échauffait avec qui, ça s’est joué à quelques centièmes de secondes !

Une fois le ventre bien rempli et arrivés à la salle, bien évidemment personne à l’horizon… Boris arriva à 14h12, que 32 minutes après l’heure du rdv, pas mal ! Mais ce n’était bien évidemment pas de sa faute. Peut-être que sa soirée de la veille était plus arrosée qu’il ne le dit, qui sait ?

Pendant la rencontre, pas grand-chose à signaler si ce n’est que les deux doubles ont été remportés pour nous et un Bobo en forme. Mon partenaire de double était pas mal non plus et méritait peut-être mieux. En ce qui me concerne, après un premier match à mon avantage, jeu/set/et match, les deux autres ne resteront pas dans les anaux. Le dernier joueur qui aurait dû faire l’article par peur de compter les points était très nerveux et pas dans un très bon jour. Ça arrive même au meilleur !

En fin de rencontre, les deux équipes n’ont pas réussi à se départager, score final 7/7. On se rabat alors sur le casse-croûte composé de mini burgers très appréciés. Certains n’ont pas touché aux burgers et se sont vengés sur le cubi de vin blanc, je ne dirai pas qui mais bon ce n’est pas très dur de trouver. Bobo était déjà reparti, mais je crois qu’il a oublié de dire au revoir à ses coéquipiers. Pas grave, il leur paiera un coup la prochaine fois pour la peine !

Après un retour sans dîner, nous sommes allés rejoindre la troupe au CPB Rennes et voir jouer notre équipe 3 contre notre ex Brubru à nous. La soirée s’est bien terminée et nous remercions Mama pour l’invitation et l’accueil.

Pendant que les autres préparent les Championnats d’Ille-et-Vilaine, je fais mon sac pour aller au ski. Allez, à dans deux semaines les amis !

J3 phase 2 Pré-Nationale contre Guipavas

Ce Week end se déroulait la 3e journée de championnat de la seconde Phase en Pré-Nationale pour l’équipe première de l’Avenir. L’objectif est clair, remporter la rencontre face à Guipavas 1 pour continuer à prétendre à la montée en Nationale 3 pour la saison prochaine suite aux deux précédentes victoires. Cet objectif est d’autant plus évident que nous nous opposions quelques mois plus tôt à cette même équipe que nous avions alors battu sur le score de 10-4.

Les compositions :

  • Avenir : 1969 – 1903 – 1703 – 1699.
  • Guipavas : 1879 – 1847 – 1738 – 1699 .

Avant la rencontre, une partie des deux équipes de l’Avenir se réunit d’abord chez Aurélien pour déguster de délicieux spaghettis à la bolognaise pour être en forme, après quoi presque tout le monde était à l’heure pour le rendez-vous au match.

Dans une rencontre ou l’Avenir est menée du début à la fin, nous nous inclinons finalement sur le score de 8-6, un score à l’image de la rencontre, serré avec un léger avantage pour nos adversaires.

En résumé, il faudra retenir plusieurs choses : un capitaine Vivien en forme qui réalise la meilleure prestation de l’équipe avec un 2/3 + double, un Tony un peu déméritant avec un 2/3 et deux défaites (simple et double) à 11-9 à la belle, un Boris qui réalise un 1/3 et Aurélien qui gagne le double ! C’est donc bien à cause de Vivien que l’équipe est vaincue puisqu’en cas de 3/3 l’équipe réalise le match nul… merci Vivien.

On pourra également retenir le zit incroyable de Tony en revers et la victoire de l’équipe 2 en R2 face à Cesson qui fait un petit pas vers le maintien.

Suite à ce match, nos deux équipes se réunissent autour d’un casse-croûte puis d’un maxi-ping en 2 contre 2, mais aussi en 3 contre 3. L’organisation des triplettes n’est alors pas si évidente pour tout le monde.

Enfin, nous finirons à 6 chez la big brosse pour un tournoi de Fifa 19 dans lequel Boris et Vivien ont pu montrer leur talent dans un match pour la dernière place et où Antoine a marqué plus de but en finale que la plupart des autres joueurs dans le tournoi.

Bonne semaine et rendez-vous le 24 mars pour un match important face à Plérin, premiers de la poule.  A bientôt.

J2 phase 2 Pré-Nationale à la TA Rennes

Bien le bonjour amis pongistes, ce dimanche 3 février a eu lieu le derby entre la Tour D’Auvergne et l’Avenir de Rennes. Tous les deux commençant tambours battant par une victoire apportant 3 points aux siens. Rappelons aussi le match aller, où ces deux équipes se sont quittées sur un match nul, avec un goût amer… (dont certains s’en souviendront plus que d’autres). Que la rencontre commence !

Rennes TA 1 : Ferez Marc (1994 pts) ; Ronnay Adrien (1773 pts) ; Briand Thomas (1722 pts) et Viellart Jérôme (1793 pts).

Avenir de Rennes 1 : Le Naour Anthony (1964 pts) ; Sauvage Vivien (1890 pts) ; Le Sayec Boris (1681 pts) et Caron Aurélien (1688 pts).

Oups, n’oublions pas l’avant match : l’équipe fut conviée au grand complet, chez cap’taine Vivien, pour prendre l’apéro et manger de bonnes pâtes carbonaras (au paprika ?). Une fois nos panses bien remplies, nous voilà en route pour gravir le mont TA.

Après une composition d’équipe mûrement réfléchie, Tony et Vivien se lancent dans l’arène. Le premier guerrier s’inclina logiquement, quant au deuxième, après une bataille solidement menée, finit par s’imposer (pour la petite anecdote, notre cher capitaine avait perdu la dernière fois, après avoir mené 10 à 4 et 2 sets à 1..), soulignant de ce fait, sa belle victoire.

C’est le tour d’Aurélien et Boris de rentrer dans l’aire de jeu. Boris s’impose assez rapidement sur le score de 3 à 0 quand Aurélien, finit par s’imposer après un joli coup dans le dos sur le score de 3–1.

Score : TA 1 – Avenir 3

Deuxième rencontre pour Vivien et Tony, Vivien se lance face à Marc, bien en jambe qui l’emporte assez facilement quant à Tony s’impose avec la manière sur Adrien.

La TA recolle au score en gagnant les deux matchs suivants, Jérôme et Thomas prenant le devant sur Boris et Aurélien.

Score avant les doubles : 4 partout, tout est donc à refaire pour les 4 jeunes hommes de l’Avenir !

Les rencontres opposeront la paire Vivien – Aurélien à la paire Thomas – Jérôme et pour le second match, opposera la paire Tony – Boris à la paire Marc – Adrien. :

Après un match à sens unique, Vivien et Aurélien s’inclinent sur le score de 3 à 0 (Coach Nico, commence à faire grise mine, bougez-vous les gars…). De l’autre côté, c’est plein de rebondissements et de somptueux points que l’Avenir recolle au score, 5 à 5.

C’est à Tony et Boris de s’engager dans l’aire de jeu, Boris n’arrivant pas à créer l’exploit, s’incline logiquement face à Marc, quant à Tony, il l’emporte sur le score de 3 sets à 1. Les deux équipes devront se départager sur les deux derniers matchs de la rencontre. La pression est donc sur les épaules de notre jeune poussin Aurélien et de notre brave Vivien.

C’est avec classe que nos deux jeunes joueurs se sont imposés, offrant une belle victoire à l’Avenir. Nous sommes ainsi, en pole position avant d’attaquer dans un mois, le prochain match, à domicile, face à Guipavas !

La journée s’est conclue en beauté chez notre valeureux capitaine, où jeux de cartes, matchs de foot et grenadines ont rythmé notre soirée.

Merci de votre attention, en espérant ne plus jamais vous écrire,

Kreanga 🙂

J1 phase 2 Pré-Nationale contre Thorigné-Fouillard

Bonjour tout le monde !

Ce samedi 19 janvier 2019, l’équipe première de l’Avenir de Rennes recevait l’équipe 4 de Thorigné-Fouillard pour le premier match de l’année 2019.

Premier match important, comme tous les autres car notre poule est très homogène promettant une phase pleine de rebondissements. C’est la 3e fois en 3 phases que notre équipe rencontre cet adversaire, restant sur deux défaites 8-6 début 2018 et 9-5 fin 2018, malgré un papier très équilibré.

Samedi 19 janvier 2019 :

  • Avenir de Rennes 1 : Anthony, 1964 – Vivien, 1890 – Aurélien, 1688 – Boris, 1680
  • Thorigné-Fouillard 4 : Romain, 2100 (n°751). – Valentin, 1818 – Vincent, 1818 – Stéphane, 1719.

Avant le début de la rencontre, notre capitaine Vivien tenait se rôle à merveille en envoyant son petit message d’avant match. Il rappela tout d’abord notre statut de leader de la poule avant même d’avoir joué le moindre point. Par la suite, il donna l’heure de rendez-vous à la salle entre 13h et 13h15, laissant volontairement 15 minutes de battements afin d’éviter les retards ! Chose promise, chose due : aucun retard ! L’équipe installe alors la salle et réserve une place pour notre coach Nico qui devra deviner où il devra s’installer.

Nous retrouvons alors notre juge-arbitre habituel décidément fan de nous puisqu’il est plus venu dans notre salle que certains joueurs du club. La rencontre peut alors commencer et est serrée jusqu’aux doubles ne donnant lieu qu’à une seule perf de notre équipe. En effet, Anthony (19) réalise le doublé face à Vincent (18) et Stéphane (17) qui ont cependant tous deux battu Aurélien, Boris et Vivien remportent leur face à face contre Valentin (18) et s’inclinent logiquement contre Romain (n°751). Score avant les doubles 4-4.

Les doubles sont alors d’une importance capitale puisque c’est notamment ce qui a donné la défaite à l’équipe lors de la dernière rencontre avec deux défaites. Nous reprenons ainsi les paires de fin de première phase : Tony-Boris et Vivien-Aurel. Ces choix s’avèrent concluant puisque nous remportons les deux matchs respectivement face aux paires Romain-Stéphane et Valentin-Vincent. Score après les doubles : 6-4.

Deux victoires suffisent alors pour remporter la rencontre. Ce vœu se réalise puisque seul Tony s’incline face à Romain (n°750) passant à peu d’arracher une cinquième manche. Vivien et Boris prennent tous deux un bon départ et s’imposent malgré une remontée de leurs adversaires respectifs. Aurélien, à l’inverse s’impose malgré un début de match difficile.

Victoire 9-5 de l’Avenir de Rennes qui prend alors la première place du classement, les autres rencontres n’ayant lieues que le lendemain. Notre équipe se placera finalement à la 3e place derrière la TA qui s’est imposé 13-1 et Plérin qui a remporté son match sur le score de 11-3.

Après le match les deux équipes et les supporters sont alors restés boire et manger l’apéro organisé par notre capitaine préféré.

L’équipe de PR arrivant pour sa rencontre face à Cesson, Boris, Nico et Aurélien restèrent alors encourager le club pour une rencontre s’annonçant compliquée. Finalement l’Avenir arrache le nul avec une motivation qu’il faudra garder pour obtenir le maintien.

Merci pour votre attention et rendez-vous dans deux semaines pour la deuxième journée à l’extérieur face aux actuels leaders de la TA pour un derby qui reste sur un match nul (7-7) lors de la phase précédente.

A bientôt !

Journée de Noël au ping

Ce samedi 22 décembre avait lieu la journée de Noël du ping de l’Avenir de Rennes. Le temps était de la partie mais ça n’a pas d’importance car nous étions en intérieur. La journée commençait à 10h par des jeux multiples au gymnase Guyenne : molkky, basket, maxiping… Je n’ai pas pu participer aux jeux du matin car je bossais mais d’après ce que l’on m’a rapporté François s’est incliné lourdement (50 à zéro) au molkky contre le capitaine de l’équipe 1. Vers midi direction le métro pour aller au BEEPPER BURGER (sponsor du club) pour le repas.

Nous y retrouvons Jonathan qui attendait (normal) avec Manon ainsi que les autres personnes qui n’étaient pas dispo pour participer aux jeux du matin. Nous sommes accueillis par Bertrand pour ce moment convivial. Nous avons très bien mangé comme d’hab’ (burger+frites+dessert+boisson et café). A noter que les frites étaient à volonté. Certains jeunes comme Clément se sont fait plaisir. T’inquiète ça va se payer à la reprise du ping en janvier.

Ensuite monsieur le Président a remis le maillot du club à Bertrand après un discours très émouvant. Un peu plus et on versait une petite larme. Nous attendons tous de voir Bertrand à la salle dans son nouveau maillot à la rentrée. Après les traditionnelles photos disponibles sur le Facebook du club, direction le bowling du centre Alma où les choses sérieuses vont commencer.

Nous avons fait 3 équipes et 2 parties chacun. La première équipe était composée des jeunes (la relève du club). La seconde équipe était composée de jeunes actifs avec quelques improductifs. La troisième équipe était celle des légendes. Après avoir mis nos belles chaussures et bu le coup de l’amitié, nous commençons les parties. Les résultats seront visibles à la salle Guyenne et ne pourront faire l’objet d’aucune contestation.

Chez les jeunes, Ismaël remporte la première manche avec 100 points et Elena est la première féminine. Dans la seconde manche ce fût très serré entre Clément et Elena car un seul point à l’issue de la partie les sépare. Clément sort vainqueur de ce duel.

Dans la seconde équipe, c’est Jonathan qui remporte la manche avec un score de 138 points. En grand seigneur, je ferme la marche en laissant juste Manon passer devant moi à la fin. Dans la deuxième manche c’est La Brosse qui sort victorieux avec 143 points. A noter que pour cette partie j’ai réussi à faire à peu près 50 pour cent du score d’Anne-Cécile.

Ce qui m’amène à l’équipe des légendes où Yann remporte la première manche avec un réel challenger en la personne de Stéphane. C’est Anne-Cécile qui remporte la suivante après avoir bien analysé le jeu de chacun à l’issue de la première. Le Président s’en tire avec une mention honorable.

La journée se termine par une défaite sans appel du capitaine au air-palet contre un joueur de l’équipe 3. Je remercie tous les participants ainsi que les organisateurs. Je vous donne rdv pour la fête de fin d’année ou tout reste à définir mais si des bonnes volontés veulent se joindre à nous pour l’organisation, nous sommes preneurs.

Je souhaite à tous et à toutes ainsi qu’à vos familles de très bonnes fêtes de fin d’année.

Journée 7 Pré-Nationale à Saint-Divy

Bonjour à tous.

Dernier film de la phase pour la team de l’Avenir qui se déplace à l’autre bout de la région Saint-Divy. Jusque-là nous étions 6ème de la poule et assurés de se maintenir suite aux résultats de la veille de N3. Après plusieurs semaines de stress et à compter le nombre de descentes possibles, ce n’est finalement que la dernière équipe qui descendra d’un échelon. Notre chti n’en a pas dormi et a même dû compter les moutons comme sur son pyjama de quand il était petit.

Je vais rédiger ce dernier article de 2018 sans citer de nom, à vous de trouver de qui je parle en fonction de la description.

L’organisation de cette journée commença dès le mercredi avec le traditionnel message collectif du capitaine donnant toutes les infos puis continua le vendredi en allant chercher le minibus de location à l’arrêt La Brosse (dédicace à notre Knackiball d’or). Jusqu’ici rien de spécial. Mais c’était sans compter sur notre hennebontais qui négociait pour aller le chercher je ne sais où pour avec un covoit’ sur le lieu de la rencontre. Il pouvait rentrer le samedi soir sur Rennes mais préférait passer la soirée avec son meilleur pote dans le Morbihan. Le capitaine accepte car l’horaire d’arrivée convenait à l’organisation de l’équipe. Quelques heures plus tard, coup de fil du même joueur ayant cette fois-ci oublié sa raquette à Rennes. Heureusement, le number one de l’équipe en avait deux. Le fin mot de l’histoire était que finalement il est revenu à Rennes tôt le dimanche matin pour partir car son covoit’ ne l’avait pas confirmé. Mais bon lui au moins était à l’heure. Un seul manquait à l’appel à l’horaire de départ, ne cherchez pas bien loin c’est le même que d’habitude à qui ce n’est jamais de sa faute… Ça commençait bien !

Comme vous l’avez lu dans l’article précédent, celui-ci n’était pas rédigé par son auteur de la J6 qui n’avait pas eu le temps soit disant. C’est pour ça qu’il s’est mis à le faire dans le minibus en direction du Finistère.Mon voisin de l’avant qui n’avait pas beaucoup dormi de sa soirée morbihannaise refaisait l’émission des Miss ce qui l’a tenu en éveil une bonne partie du trajet.

Etant donné que lors de notre seule victoire en Journée 2 nous avions mangé au Flunch, sans hésitez nous y retournons. Certains ont même mis plusieurs minutes avant de reconnaître le même restau où nous étions quelques mois plus tôt. Chacun choisi son plateau et les trois réveillés prennent une assiette de charcuterie en entrée. En voyant la mienne, les deux ont dit qu’elle était mieux avec de la mousse de foie, pas de bol c’était la dernière et ils ont dû se contenter d’un pâté de campagne. Notre endormi des Miss France s’embrouilla dans la queue pour aller à la caisse avec une petite vieille qui le poussait, avant d’aller chercher son quart de poulet assorti de carottes colorées et de petits légumes symétriques. Il n’est pas prof de gym pour rien ! Je commence à tartiner ma mousse de foie à côté des deux autres qui n’avaient pas pris de pain, pratique pour manger de la charcuterie.L’un se dévoue pour aller les chercher et l’autre retourne chercher les couverts qu’il avait oubliés. Finalement le repas se passe bien et je me fais même débarrasser mon plateau, c’est ça d’être capitaine !

Nous arrivons détendus à la salle à 13h00 pile, quel timing du chauffeur capitaine ! Je m’chauffe avec le chti, les deux autres fermant le verrou dans la fessée, ou plutôt les WC (petite blague du serveur de Flunch). Échauffement à deux, puis à trois avec le number one qui vient servir puis en croisé à quatre avec le revenant qui a pris une bonne olive en top sur bloc (jugée très précise par le joueur ayant le même surnom qu’une chanson de Renaud.

L’équipe adverse était moins forte que prévue car leur meilleur joueur avait permis le maintien de leur équipe une la veille en N3.

Malgré tout nous commençons la rencontre par être menés 4/2. C’était sans compter sur notre force de caractère et recollons à 4/4 avant les doubles, peut-être parce que l’arbitre devait annoncer les scores, ce qui faisait toute la différence. Et là, première fois de la saison avec ces deux paires que nous remportions les deux doubles ! On passe devant à 6/4. Les derniers matchs ne vont laisser aucune chance à nos adversaire qui ne marqueront plus un seul point, notons seulement que c’est le capitaine qui apporte le 8ème point synonyme de victoire… mais devant quand même rédiger l’article. Après une petite douche, le club adverse nous a servi un bon apéro suivi d’un agréable casse-croûte dans la bonne humeur.

Notre homme bulle de la journée précédente se transforme en homme plein avec son 3/3, notre nordiste préféré renoue après avoir dénoué avec la victoire et s’offre un 2/3 comme son binôme stapsien. Notons aussi qu’il n’y a pas eu d’embrouille avec un adversaire (ce qui est assez rare chez certains).

Conclusion de la journée, à chaque fois que l’on mange au Flunch de Brest avant les matchs, on gagne 10/4.  Une demande va donc être faite au trésorier pour qu’avant chaque rencontre, même à domicile, nous allions manger à Brest !

Cette victoire achève donc une 7ème et dernière journée excellente pour le club qui compte 2 montées et 1 maintien pour ses trois équipes séniors + 2 montées de ses équipes jeunes. La PN termine 6ème de sa poule et repartira dans la même division en 2019.

J’espère que vous avez aimé nos article de chaque journée, et en attendant le prochain, rendez-vous samedi pour la journée de Noël du club avec notre sponsor le BEEPPER BURGER !

Journée 6 Pré-Nationale contre Thorigné-Fouillard 4

Pour mon initiation à la rédaction de l’article habituel d’après match devant être réalisé avant le match suivant (selon la Loi du 09/2017) je vous écris en direct du trajet nous emmenant au dernier match de cette phase longue et périlleuse pour Saint-Divy !

Pour ce match important dans l’optique du maintien contre l’une des équipes de Thorigné de notre poule, Boris et moi-même sommes arrivés quasiment à l’heure que nous avions prévu d’arrivé soit 15 minutes après 12H45. Pour le coup le montage de la salle a commencé sans nous, mais ce n’est pas grave nous nous sommes rattrapés sur la réflexion de la disposition des aires de jeux qui a fini par convaincre même les plus réfractaires !!

Une fois la salle prête il ne reste plus qu’à jouer et tenter l’exploit de battre l’équipe de notre club voisin assuré de monter et donc venus étonnement avec une équipe amoindrie !

Thorigné présentait donc trois 19 et un 14.

Les trois jeunes 19 de Thorigné ont semblé supérieurs, en effet seul Vivien (notre capitaine chauffeur) arriva à dominer son élève Julien Thomas.

Boris (tentant toujours de se remettre de la diffusion de Miss France qui lui a procuré tant d’émotion) et Aurélien (en train de nous compter ses séries étranges qu’il regarde en ce moment) sont juste parvenus à battre le 4ème joueur 14 de nos adversaires.

Quant à moi, étant donné que je vous comte cette rencontre j’ai réalisé une bulle contre les 3 jeunes.

Vivien et Aurélien ont enfin débloqué leur compteur en double.

Le résultat est donc décevant et sans appel ! 9/5

Maintenant place à la soirée !

Après l’apéro habituel, nous sommes allés chez notre club voisin du Cercle Paul Bert ou nous étions invités pour la paella.

La soirée a été très sympa et s’est finie chez notre capitaine, je ne vous raconterais pas tous les détails de la soirée par choix et par manque de souvenir !

En espérant ne plus vous raconter un match !!!!

Au revoir.

Journée 5 Pré-Nationale à Hennebont

Dimanche 25 novembre se déroulait la 5e journée du championnat de notre équipe première qui évolue en Pré-nationale. Celle-ci confirme mon statut de reporter principal des résultats de l’équipe. En effet, comme vous le savez, c’est à celui des 4 joueurs de l’équipe qui réalise la moins bonne performance en termes de points ramenés à l’équipe de rédiger l’article de la rencontre. C’est donc, depuis la 3e journée, moi, Aurélien, que vous lisez.

Pour cette journée, l’Avenir de Rennes 1 se déplaçait à Hennebont pour affronter leur équipe 3. Cette rencontre est importante puisqu’une victoire donnerait un gros coup de pouce pour la course au maintien.

Etonnement, pas de retard cette fois-ci au départ de Rennes. Une arrivée à destination alors relativement tôt qui permet de chercher un endroit où manger « pas trop lourd avant un match c’est mieux… » comme le voulait Vivien notamment. Souhait qui fut bel et bien pris en compte puisque l’équipe mangeât au Mac Donald à côté de la salle.

Le match débutant à 14h, l’équipe rejoignait alors Boris pour 13h. Ce dernier, habitant à quelques pas et étant même un ancien joueur du club adverse, n’avait pas fait le chemin avec le reste de l’équipe. L’avantage flagrant, il ne pourrait alors pas être en retard. Raté, 10 minutes de retard ! On dirait que Boris cherche à concurrencer Anthony, va-t-il falloir lui offrir une montre ?

Pas de bagarre cette fois-ci pour s’échauffer, le match peut alors commencer. Hennebont étant handicapé par une blessure de l’un de leur joueur (19), il leur a alors fallu trouver un remplaçant. C’est chose faite, une N°768 ! Cela ne va pas faciliter la tâche. Heureusement, un deuxième joueur « inhabituel » est présent chez eux. Il est 14, enfin pour l’instant !

Pour la petite anecdote, Boris n’a cessé de répéter qu’il y aurait un N°400 chez les adversaires. On dirait bien que son ancien club voulait le faire marcher. Il a couru !

Les compos :

  • Hennebont N°768 – 20 – 18 – 14.

  • Rennes : Anthony (19), Vivien (19), Aurélien (17), Boris (16).

Pour les premiers matchs de la rencontre, Vivien et Boris affrontaient respectivement le N°768 et le 18. Le score après ces deux matchs est de 2-0 en faveur d’Hennebont malgré un Vivien combattif et une avance de Boris qui menait 2-0. Anthony et Aurélien disputent alors lors premiers matchs avec une petite perf de Tony contre le 20 et une grosse contre d’Aurélien contre le 14. Ces deux matchs se terminent au 5e set. 3-1 Hennebont.

Pour la deuxième rotation, Vivien domine largement le 18 (3-0) et Boris est en difficulté sur le mieux classé de l’équipe adverse. Score : 4-2. Enfin, Aurélien ne parvient pas à imposer son jeu sur le 20 et Anthony, mené pendant toute la durée du match parvient à s’imposer sur le 14 visiblement en forme ! Score : 5-3.

Place aux doubles et à une grande réflexion. Essaye-t-on de changer les binômes pour expérimenter avec ceux « testés » à l’entrainement quelques jours plus tôt ? Oui, essayons ! Anthony et Boris s’imposent alors face au 18 et au 14 alors que Vivien et Aurélien s’inclinent face aux deux mieux classés sur le score de 3-0, score non significatif du match. Score de la rencontre : 6-4.

Pour gagner, il est alors essentiel de remporter les 4 derniers matchs. Un match nul, certes moins favorable, serait tout de même acceptable. Nos deux leaders s’élancent alors. Anthony réalise une belle performance puisqu’il s’impose face au N°768 et Vivien ne parvient pas quant à lui à imposer son jeu et s’incline sur le 20. Score : 7-5.

Il faut alors absolument gagner les deux derniers matchs. Cependant, malgré le fait que Boris domine le 14, Aurélien lui s’incline face au 18 et fait perdre l’équipe sur un score de 8 à 6.

Heureusement, les autres rencontres de la poule tournent plutôt en notre faveur, ce qui permet à l’Avenir de garder sa 6e place au classement. Le maintien dépendra alors des prochaines journées, mais aussi du nombre d’équipes qui descenderont de Nationale 3.

Une petite bière et quelques crêpes en guise de réconfort et l’Avenir décolle alors en direction de Rennes sans Boris manifestement occupé le soir même !

La prochaine journée aura lieu dès samedi (29/11), à domicile, contre Thorigné-Fouillard 4, leader actuel de la poule, assuré d’ores-et-déjà de jouer en Nationale 3 dès le mois de janvier.

L’Avenir gagne devant Pacé

Ce samedi, la Départementale 1 rencontrait l’équipe 1 de l’EPSG dans son antre. Notre capitaine Seb avait donné rendez-vous à Guyenne à 18H45 pour une arrivée à Pacé 15 minutes plus tard. L’équipe était composée de Tomo, Fred, Clément et moi. Une partie de l’équipe est arrivée à 19h00 et attendait les adversaires. Ils sont arrivés à 19h30. L’échauffement pouvait commencer. Pour ma part, j’ai choisi un autre type de préparation à La Bulle en goûtant la bière de Noël avec François M. Comme d’hab’, il est un peu arrivé en retard ce qui a retardé mon arrivée à la salle de Pacé.

Entre temps, mes collègues se sont échauffés. Fred était un peu stressé et a eu peur que je n’arrive pas, il a envoyé un sms au capitaine. En effet, je suis arrivé à 19h50 donc carton jaune pour mon arrivée tardive voir presque rouge. L’équipe de l’EPSG se présentait à 3 avec deux 11 (Ronan et Anthony) et un 10 (Nono). François M (11) était absent car il attend un heureux événement incessamment sous peu et Titi (12) ne pouvait pas être dispo. Dommage, ça aurait donné une autre physionomie à la rencontre. Après délibération Titi, tu me dois une raclette avant la fin de la phase.

Maintenant nous allons parler un peu de ping, Seb avait fait une compo placée sous le signe de la jeunesse donc ce fût à Clément que revenait l’honneur de faire les 3 matchs. Le jeune de l’équipe a répondu présent en réalisant un grand chelem. Bravo Clément, tu as été l’homme du match en ne perdant qu’un set de la soirée et 2 perfs à 11 au passage. Tous les autres n’avaient que deux matchs à faire. Tomo a été solide contre le 10 et gagne de belle manière à la belle contre Anthony (11). Bien joué ! Fred gagne un match sur 2 avec une victoire 3 sets à 1 sur le 10 et s’inclinant contre Anthony en 4 sets. Nous pouvons dire que tu as été couille d’or de la soirée ou que tu as été sport chacun son interprétation. Pour ma part, je jouais de vieilles connaissances et ce ne fût pas évident de se jouer en mode match quand on se connaît par cœur. Je gagne mes 2 matchs 3 sets à zéro mais un peu sévère pour Ronan et Arnaud. Le double était composé de Tomo et Clément. Ils s’imposent 3 sets à rien. En résumé l’équipe gagne 13 à 1. Bien joué !

Côté spectateurs nous avons pu compter sur François J qui a joué contre Fred et moi pour un double qui n’a pas compté, bien évidemment. Nous buvons le coup de l’amitié ou j’adresse un carton jaune à Erwann car pas de bières à l’EPSG. C’est un scandale, cela ne serait pas arrivé si Nono de La Bulle avait été présent. Une pensée pour toi Arnaud. Fred et moi restons à la bouffe tandis que Seb ramenait le reste de l’équipe. Fred a un bon coup de fourchette, il y a du potentiel pour les futures raclettes de cet hiver. Pour ma part ça m’a fait plaisir de revoir Philippe et Quentin qui réalisent un grand chelem hier soir. Du coup, il a annoncé qu’il allait nous (Ronan et moi) massacrer au prochain entraînement. Le rendez-vous est pris pour mercredi à 20h30 à Pacé. J’irai faire un décrassage lundi soir à Guyenne. En ce dimanche, je souhaite bonne chance à la R3 à Landivisiau et la PN à Hennebont. J’espère que les gilets jaunes vous laisseront arriver à destination.

Un petit mot pour la fin allez les bleus en Coupe Davis, ramenez la coupe à la maison.